29 mai 2006

Nana : "Toooookyo, ton univers impitoyable !"

C'est un fait, le titre de ce post craint violemment. Oui, je sais, même au Xème degrès, ce genre de référence ringuarde ne fait plus rire personne. Pourtant en y regardant de plus près, ca colle plutôt bien au titre qui nous interesse aujourd'hui : Nana de Ai Yazawa, un shôjo.
Oui vous avez bien lu (comme les petits biscuits),  il s'agit d'un manga à priori destiné à un lectorat féminin. Je dis à priori car c'est l'un des grands succès du moment, et il touche aussi bien les hommes que les femmes. Mais finalement, Nana c'est quoi ? 

_animepaper_wallpapers_nana_mayumi2617_64261

Deux filles de 20 ans portant le même prénom, Nana, font connaissance dans un train un soir d'hiver. Outre leur prénom, elles ont en commun de vouloir quitter leur petite ville pour monter à Tokyo, l'une pour retrouver son petit ami, l'autre pour devenir chanteuse pro. Dès lors leurs destins resteront intimement liés.

A travers l'histoire de Nana Komatsu, l'auteur traite des nombreux problèmes liés au passage à la vie adulte. En effet, elle doit devenir indépendante, se trouver un job et son innocence de départ sera rapidement mise à l'épreuve face à la dure réalité.

_animepaper_wallpapers_nana_minstrelknight_66331

Pour Nana Osaki, on suit principalement la progression de son groupe de rock (orienté punk, style musical favori de l'auteur) en passant des premières concerts dans des petites salles au contrat avec une major du disque. cela ne se fera pas sans difficultés et leur entrée dans le "star system" obligera la chanteuse à faire certains choix concernant sa vie privée.

nana01_h

Le monde de Nana, ce n'est donc pas celui de Candy et cette relative noirceur est ainsi une des grandes forces du titre, loin des clichés inhérents au genre.
A cela s'ajoute un graphisme clairement au dessus du lot avec des personnages très charismatiques, cultivant une certaine "punk attitioude" (nombreuses références aux sex pistols, à vivienne westwood...) qui font que le manga possède une identité graphique marquée et très attirante.

Au final on obtient un titre à même de séduire tous les publics de part son histoire qui sonne juste, jamais moralisante, et son esthétique à la fois sombre et soignée.

c018

P.S : A noter que comme pour toute série à succès, les produits dérivés sont nombreux mais on retiendra surtout l'art book, un vrai régal pour les yeux.

Posté par Chocoborg à 19:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Nana : "Toooookyo, ton univers impitoyable !"

Nouveau commentaire